bandeau-accueil_750-276

Accueil > Patrimoine > Prieuré

Historique du prieuré

Du Xe siècle à nos jours

Xe siècle

donation
Donation

Acte de donation (daté de l'an 929) : Foulques 1er dit le Roux cède à l'abbaye St AUBIN d'ANGERS (ordre des Bénédictins) un domaine que les comtes d'ANJOU possédaient en bord de Loire. Ce lieu, dénommé alors CHIRIACUS, deviendra St Rémy la Varenne.

Une petite communauté religieuse s'y installe et édifie les premiers bâtiments :

  • Certains sont dévolus à la vie religieuse
    • parties de l'église qui n'était alors que chapelle
    • Salle capitulaire et sa crypte
  • d'autres sont liés à l'activité agricole
    • grange dîmière
    • niveau d'habitation initial

XIIe siècle

Vers le milieu du siècle, réalisation d'une fresque dans la salle capitulaire. L'une des plus anciennes d'ANJOU.

XIIIe et XIVe siècle

Le Prieuré est connu pour être un des plus riches bénéfices d'ANJOU. Il tire sa prospérité de l'activité agricole et pastorale, de la concession de certaines parties de son domaine contre redevances, de donations et de droits sur les bateaux qui transportent biens et personnes de l'une à l'autre rive de la Loire.

Agrandissement de l'église -> choeur du XII et XIIIe Siècle.

XIVe siècle

Mise en place du système de la Commende : en termes modernes on dirait aujourd'hui que la Communauté bénédictine confie la gestion du domaine à des personnes (notables néanmoins) qui n'appartiennent plus à l'ordre monastique.

XVe siècle

Probable édification de la Tour EST et du pignon adjacent dont une des pièces est entièrement peinte... mais elle est actuellement recouverte de plusieurs couches de lait de chaux.

De nombreux sondages font apparaître un décor végétal ainsi que des frises (cheminée).

XVIe et XVIIe siècle

Des prieurs d'envergure donnent au domaine un éclat particulier. On citera :

  • Martin LEGEAY (LEGAY) évêque de ROUANNE (ROUEN ?)
  • Ceux de la famille St OFFANGE (4 prieurs)

Avec eux, le Prieuré est profondément remanié et s'enrichit d'architecture et de décors Renaissance.

Edification de la TOUR dite LEGAY

  • Elévation générale du bâtiment principal avec parements de tuffeau (l'élévation est probablement antérieure, mais elle était réalisée en colombages).
  • Fenêtres à meneaux
  • Grandes lucarnes à fronton carré surmonté de pignons ouvragés
  • buste
    Buste
    cheminée
    Cheminée (en 2016)
    echauguette
    Echauguette
    sequoia
    Séquoia
    sequoia2
    Abattage du séquoia
  • Bustes en saillies, tant en façades Nord que Sud
  • Cheminée monumentale entièrement sculptée et richement peinte (cheminée polychrome rare).
  • Nombreuses peintures décoratives (poutres - murs)

Ce faste et cet apparat illustrent la métamorphose du Prieuré qui, de l'état monastique initial, devient "châtellenie" tandis que le Prieur acquiert un statut de "Seigneur"

La façade Nord subit encore quelques remaniements :

  • Médaillons à l'antique (postérieurs aux bustes précédents)
  • Echauguette (fin XVIIe Siècle)

XVIIIe siècle

Le Prieuré est exploité par divers fermiers qui doivent redevances.
Décrété Bien National à la Révolution. Divers propriétaires s'y succèdent.

XIXe siècle

Quelques modifications, peu heureuses :

Réalisation d'une terrasse, cour Nord, où fut planté un séquoia qui deviendra gigantesque et dont la présence -à 5/6 mètres de la façade- menacera le bâtiment.Il sera abattu au début juillet 2002

Percement de porte-fenêtres au lieu et place d'anciennes fenêtres à meneaux.

XXe siècle

Le Prieuré est habité par diverses familles qui y sont locataires.

  • 1954 : Le Prieuré est mis en instance de classement à l'inventaire des monuments historiques.
  • 1955 : La fresque de la salle capitulaire est classée (le 28/07/1955)
  • 1988 : Achat du Prieuré par la commune de St Rémy la Varenne

A partir de 1991 :

Etude générale du bâtiment en vue d'une programmation de travaux de restauration ;

  • interventions préliminaires (mise hors d'eau, stabilisations d'urgence, étaiement...) ;
  • fouilles archéologiques.

XXIe siècle

Printemps 2002 -> Début des travaux de restauration.